Dry January

Dry January est un mouvement mondial par lequel plusieurs millions de personnes arrêtent de consommer de l’alcool pendant le mois de janvier. Il s’agit d’un défi, lancé par l’organisation Alcohol Change UK en Grande Bretagne. En France nous l’appelons #LeDéfiDeJanvier

Les règles :

  • Ne pas boire d’alcool à partir de votre heure de lever le 1er janvier… et c’est tout !
  • Nous ne donnons pas de « bon point » si vous ne buvez pas, c’est vraiment vous qui voyez. Un mois de janvier avec moins d’alcool est déjà un motif de fierté, et votre corps vous le rendra !
  • Mais si vous relevez le défi durant tout le mois, vous aurez des bénéfices nettement supérieurs. Le plus beau d’entre eux est d’avoir trouvé du plaisir à sortir, dîner chez vous, vous relaxer ou faire quoique ce soit que vous associeriez habituellement à boire un verre ; mais sans alcool.

source: dryjanuary.fr

Les effets néfastes de l'alcool

0
Décès par ans en France

L’alcool est responsable de 36.500 décès chez l’homme, ce qui représente 13% de la mortalité totale masculine, et de 12.500 décès chez la femme, soit 5% de la mortalité totale.

Les décès attribuables à l’alcool sont surtout des cancers (15.000 décès) et des maladies cardio-vasculaires (12.000 décès). 8000 morts dues à des maladies digestives comme la cirrhose et autant dues à des accidents et des suicides.

L’alcool est l’une des premières causes de mortalité sur la route :

  • L’alcool est responsable de 30% de la mortalité routière ;
  • Le risque d’être responsable d’un accident mortel est multiplié par 17,8 chez les conducteurs alcoolisés ;
  • Les accidents impliquant de l’alcool sont plus graves que les autres : le nombre de personnes tuées pour 100 blessés hospitalisés est de 23 pour les accidents avec alcool contre 10 pour les accidents sans alcool.

Même à petite dose, l’alcool agit directement sur le cerveau. Raison de plus pour ne pas ignorer ses effets.

A partir de 0,5 g/l les risques sont réels :

  • le champ visuel est rétréci ;
  • la perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;
  • la sensibilité à l’éblouissement est plus importante ;
  • la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;
  • la coordination des mouvements est perturbée ;
  • l’effet désinhibant de l’alcool amène le conducteur à sous-évaluer les risques et à surestimer ses capacités.
0 g/l
Taux maximal autorisé par la loi

Tourne ton écran en mode paysage 😉

Si le logiciel a du mal à fonctionner, veuillez désactiver adblock.

En France, il est interdit de conduire avec un taux d’alcool dans le sang supérieur à 0,5 g/l. La Sécurité routière vous informe sur la législation applicable en la matière.

Les effets bénéfique de l'arêt de l'alcool

  • La perte de poids:

En effet, diminuer votre consommation d’alcool de quelques verres dans la semaine permet de diminuer votre apport en sucre et son stockage.

  • Un meilleur sommeil:

Les phases de sommeil profond sont remplacées pas des phases de sommeil léger et les risques d’insomnie augmentent lors de la consommation d’alcool.

  • Un estomac plus sain:

La consommation d’alcool peut provoquer une inflammation de l’estomac pouvant se traduire par une gastrite, caractérisé par des douleurs, des vomissements et de la diarrhée.

La gueule de bois qu'est-ce que c'est ?

La gueule de bois est une sensation inconfortable qui se manifeste à la suite d’une consommation excessive de boisson alcoolisée. Elle apparaît 6 à 8 heures après la consommation d’alcool, lorsque l’alcoolémie diminue, et elle atteint un maximum lorsque l’alcoolémie redevient nulle. L’intensité des symptômes augmente avec la quantité d’alcool consommée.

La consommation d’alcool dessèche fortement le corps. Le mal de tête que vous ressentez lors d’une gueule de bois est provoqué par le dessèchement des méninges, membrane protectrice du cerveau entre celui ci et la boîte crânienne.

C’est pourquoi il faut bien penser à boire avant de se coucher ou le matin en se réveillant.

 

Attention, contrairement aux idées reçus, boire ou manger ne fait pas descendre le taux d’alcolémie ! L’unique remède pour cela est le temps !

Pour votre sécurité et celle des autres, ne consommez pas d’alcool au delà du seuil autorisé. (0,5 g/l)