Développement durable

Depuis longtemps, la FEUS voulait s’investir sur les question de développement durable au sein du territoire dans le but d’améliorer la vie étudiante sur les campus.  C’est un sujet très important qui touche principalement la génération jeune d’aujourd’hui. 

Collectif "Agir Ensemble"

Récemment, la FEUS a été intégré au collectif “Agir ensemble” qui a pour mission sur les années à venir à développer un plan d’action sur la transition écologique.

Articulé autour de 3 grands thèmes en lien avec l’axe fédérateur « le climat », le plan d’actions proposé par l’alliance Savoie Mont Blanc a pour objectif de s’inscrire dans la durée et vise pour cette première année à déployer des actions de sensibilisation autour de la :

  • Végétalisation, son impact positif sur le climat urbain (limitation de l’effet îlot de chaleur), l’alimentation (jardin partagés, arbres fruitiers, etc.) et la biodiversité (oiseaux, insectes). Les actions associées autour de ce thème ambitionnent de recenser, réintroduire et maintenir le niveau de biodiversité en zones urbanisées.
  • Sobriété. Ce thème imagine le déploiement d’actions permettant de préserver les ressources existantes et un meilleur traitement des rejets issus de leur consommation. Ces actions tenteront ainsi à limiter les consommations d’eau et d’énergie, favoriser le recours aux énergies renouvelables et améliorer le recyclage des déchets, en particulier organiques.
  • Mobilité. C’est une problématique particulièrement importante sur le territoire des Savoie tant au niveau de l’inter-modalité qu’au sein même des agglomérations. Les actions prévues au cours de cette année visent à sensibiliser les différents acteurs du territoire aux moyens de transports alternatifs afin de favoriser notamment l’utilisation des transports en commun, la mobilité douce ou encore le covoiturage.

Fédérer les initiatives étudiantes

Résultat d’un appel à projets “vie étudiante et de campus” lancé en début d’année scolaire 2020. Source: USMB

La création d’une micro-forêt fruitière sur le campus du Bourget-du-Lac
par Laetitia Genitoni, étudiante en 2e année de master Géographie parcours Géographies – Espaces – Homme/Environnement – Ressources.

Le projet en bref:
Une zone de 200 m² minimum au cœur du campus universitaire, à proximité de l’Espace vie étudiante (EVE). Environ 600 arbres, plantés de manière aléatoire, avec au cœur de la micro-forêt : des arbres reproducteurs identifiés et sélectionnés dans la région. Et en partie externe, à la lisière : plusieurs variétés fruitières rustiques également locales. Il y aurait aussi une partie arborée de manière « expérimentale » avec des essences fruitières de milieux plus chauds (amandiers, grenadiers, citronniers rustiques…) car elles devraient être mieux adaptées au réchauffement climatique qui devrait encore augmenter dans les décennies à venir. S ’inspirant à la fois d’une technique de reboisement développée il y a presque cinquante ans par le botaniste japonais Akira MYAWAKI, et des techniques de création de « forêts fruitières », ce projet « test » novateur recèle de nombreuses qualités.

" La forêt et les arbres sont très peu énergivores et très simples à mettre en place ; ça pousse très facilement. Il n’y a rien de plus simple que de planter un arbre, mais en même temps il faut le faire ! Les bénéfices, multiples, touchent en plus tous les usagers du site : humains, animaux, insectes, etc. Beaucoup de scientifiques sont d’accords : c’est la solution pour lutter contre le changement climatique”, explique Lætitia Genitoni, l’étudiante porteuse du projet. "
Laetitia Genitoni
étudiante en Master

Les bénéfices: 

  • La végétalisation des zones à forte densité de population permet le contact direct avec un espace préservé et permet de sensibiliser directement ou indirectement les populations à la préservation de la biodiversité ;
  • Dans une zone urbaine, un espace arboré de ce type, une fois en place (au bout de trois ans) va être thermorégulateur et cela va directement se ressentir ;
  • Une ressource vivrière ;
  • Un refuge pour la biodiversité de par sa densité de plantation. Cette technique de plantation a aussi l’avantage d’accélérer la croissance 3 à 10 fois plus rapide qu’une forêt classique dû aux connexions et interactions entre les différentes espèces, les champignons, les bactéries ;
  • Un espace beaucoup plus résilient car la diversité naturelle qu’on y retrouve (plus d’une trentaine d’essences différentes) et la densité de population (3 arbres au m2) font qu’elle est beaucoup moins impactée par les ravageurs des monocultures et qu’elle stocke mieux les réserves d’eau dans le sol et dans son volume global.

L’installation d’un abris à vélos éco-construit sécurisé, la mise en relation des usagers et la mise en place de vélostations aux abords du campus du Bourget-du-Lac
par Océane Guillot, étudiante en 3e année de licence Sciences de la vie parcours Biologie, environnement, écologie et évolution.

Le projet en bref:
Si la mobilité douce existe déjà sur le campus du Bourget-du-Lac, c’est essentiellement le covoiturage et bus qui semblent plébiscités. L’insécurité (peur du vol ou des dégradations), le manque de motivation (pas évident de rouler seul) et le manque de moyens pour s’équiper semblent être les principaux freins liés à l’utilisation du vélo. Ce projet a pour objectif de dépasser ces freins en montrant que ses bénéfices profitent à tous : économie d’énergie, désaturation des parkings, bénéfice santé, lien social, etc.

L’installation de toilettes sèches sur le campus du Bourget-du-Lac
par Camille Ben Hadj, étudiante en 2e année de licence Sciences de la vie parcours Biologie, environnement, écologie et évolution.

Le projet en bref:
La dépense en eau potable des chasses d’eau d’un foyer s’élève à au moins 30 % de leur consommation totale. La mise en place de toilettes sèches à l’USMB pourrait, au-delà de leur impact positif sur la lutte contre le gaspillage, initier des changements plus grands. Les toilettes sèches fonctionnent sur un principe de revalorisation des déchets humain.

La création d’une station de recharge de téléphones photovoltaïque intégrée au paysage urbain, sur le campus du Bourget-du-Lac
par Martin Blanc, Jérémie Grillet et Gauthier Novello, étudiants en 2e année de cycle préparatoire Parcours des écoles d’ingénieurs Polytech

Le projet en bref:

  • Concevoir un système autonome sur le plan énergétique et alimenté par des panneaux photovoltaïques,
  • Développer un projet ambitieux, répondant à un besoin technologique et environnemental ayant une utilité publique pour être implantable sur le campus.

Semaine étudiante du développement durable

La semaine étudiante du développement durable ou SEDD a pour but de sensibiliser sur les pratique en faveur des 17 objectifs (ODD) adoptés par l’Organisation des Nations Unies. Ces objectifs de développement durable nous donnent la marche à suivre pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. Ils répondent aux défis mondiaux auxquels nous sommes confrontés, notamment ceux liés à la pauvreté, aux inégalités, au climat, à la dégradation de l’environnement, à la prospérité, à la paix et à la justice. Les objectifs sont interconnectés et, pour ne laisser personne de côté, il est important d’atteindre chacun d’entre eux, et chacune de leurs cibles, d’ici à 2030.

Dans cette démarche le Réseau Français Étudiant pour le Développement Durable (REFEDD) organise chaque année, depuis 2015, cette semaine. Avec des activités dans des universités des 4 coins de France. Conférences, ateliers, tables rondes et autre, c’est plus de 700 activités présentées sur le territoire national en 2021. L’USMB participe régulièrement à cette semaine en proposant des conférences au national et en promouvant les démarches étudiantes et associatives.

Cette année, c’est le collectif “Agir Ensemble”, dont nous faisons parti, qui s’est mobilisé de façon hybride.

AU PROGRAMME

Lundi 29 mars

Mardi 30 mars

Mercredi 31 mars

Jeudi 1er avril

  • Au cours de la journée : Création d’une fresque sur le thème de la transition écologique avec “Art by Friends
    Ouvert à la participation étudiante pour 10 étudiantes et étudiants sur inscription – Restaurant universitaire campus d’Annecy
  • CLEAN WALK :  balade ayant pour but de ramasser les déchets que l’on trouve dans une zone ou sur un parcours défini
    • 11h30-13h30 sur les campus USMB – rendez-vous à l’accueil campus (SEP)
    • dès 14h autour des résidences Crous d’Annecy, Chambéry, Jacob-Bellecombette et Bourget-du-Lac
  • 19h – 20h30 : Atelier en ligne “zéro déchet” par l’association étudiante Univert
    Gratuit et ouvert à tous – En ligne sur la page Facebook Association Univert

Vendredi 2 avril
de 16h à 18h : Cérémonie de remise des prix du concours transition écologique
Gratuit et ouvert à tous – En ligne sur la plateforme Teams

Atelier Sobriété Numérique par la FEUS

Dans ce contexte de crise pandémique mondiale, l’utilisation des outils numériques à augmenté considérablement. Cours en Visio, télétravail, conférence en ligne, nous avons dû transférer notre activité en ligne. Ajouté à nos habitudes quotidiennes, smartphone, ordinateur portable, télévision et autre, nous somme devenu dépendant du numérique, qui le disons-nous, nous simplifie la vie. Mais attention, il ne faut pas nons plus en abuser, notre bonne vieille planète souffre assez comme ça. Toutes ces données, la fabrication de ces outils consomme beaucoup de nos ressources naturelles et son utilisation rejette des gazes à effet de serre (CO2).

À l’occasion de cette semaine étudiante du développement durable, nous avons créé un jeu qui met en lien des données statistiques sur l’impacte du numérique dans notre utilisation quotidienne.

Ton avis compte

Si tu as 2 minutes de ton temps pour répondre à ce questionnaire ça serait super cool.  Ton avis nous aidera à améliorer les campus et la vie étudiante.
Les résultats seront analysé et permettront de développer des solutions pour favoriser les pratiques écologique au sein des campus. Cela nous permet aussi de mieux cibler les besoins et attente des étudiant.e.s sur ce sujet et ainsi adapter les activitées et prise de décisions dans ce sens.

L’avis des étudiant.e.s compte alors faite le valoir et exprimez vous !